Le must du salon, la 3D stéréoscopique sans lunettes !

De nombreux stands mettaient à l’honneur de la 3D stéréoscopique avec lunettes, supposant donc d’être équipé d’une paire adaptée pour en voir correctement son rendu. Mais belle surprise en approchant du stand de Tech Viz – plus besoin de lunettes, le contenu de l’écran était percevable directement, en 3D. L’objet projeté étant une réplique en trois dimensions d’un vaisseau du film « Star Wars », et était manipulable à distance grâce à un boitier.

Parlons maintenant, de la 3D sans lunettes, qui comporte quelques contraintes. Pour percevoir l’image réellement sans lunettes et avec un minimum d’aliasing, cela implique de se trouver un à point très précis sur le stand (environ 4m de recul) et être exactement dans l’axe de l’écran. De ce fait, aucun déplacement n’est possible pour garder la perception de l’image. Autre contrainte, la réalisation du contenu, qui nécessite de capturer la scène avec pas moins de huit différents points de vue, et ensuite d’avoir des outils assez performant pour faire la synthèse de toutes ces prises.

abPROD proposait également un système d’écran 3D sans lunettes, avec un plus, la possibilité de manipuler les objets à l’écran directement depuis un terminal tactile placé sur pied à une distance idéale, pour percevoir là aussi cette stéréoscopie sans lunettes dans les meilleures conditions.

Compte tenu de ces 2 contraintes, la perte d’illusion 3D est donc vite arrivée. Les experts interrogés, semblent d’accord pour dire qu’il serait envisageable de développer un système de boitier à mettre sur soi pour que la perception de l’image soit bonne de part et d’autre de l’écran. Mais pour ce qui est de proposer un contenu visionnable par plusieurs utilisateurs à la fois, nul ne semble y songer pour le moment. De même, si le système de boitier venait à être mis au point, ce serait certes un grand pas, mais très mesuré pour la simple raison que, l’inconvénient est que de s’équiper d’un petit boîtier revient presque au même que de porter des lunettes.

Pour s’équiper en écrans 3D sans lunettes, à titre informatif, ceux présents sur le salon coûtaient respectivement 15 000 et 17 000 euros, et pesaient pas moins de 40 kg!

Dans la 3e et dernière partie, nous aborderons la PLV innovante 3D et une application iPhone pour scanner les visages en 3D.